LRDP et ses problèmes de TeB : entre banane et tardigrade, une histoire de rat-taupe nu. [Difficulté : Facile] (2300 mots / ~15 mins).

Oui, d’une certaine façon ce billet s’adresse un peu à des initiés. On parle effectivement de La Révélation des Pyramides (LRDP) et de La Tronche en Biais (la TeB). Bananes et autres animaux improbables renvoient à des échanges totalement what the fuck qui se sont tenus lors de l’émission live récemment organisée par la chaîne de scepticisme scientifique La Tronche en Biais (la TeB donc), et dont les auteurs du documentaire La Révélation des Pyramides (LRDP donc), étaient les invités.

annonce

Ce billet se propose de débriefer rapidement la controverse sur le fond et la forme de ce live. On ne parlera donc pas vraiment de fruits exotiques et d’animaux rigolos.

Je ne peux pas vous faire ici un historique complet, ce n’est pas le but de ce billet. Mais de manière schématique, sachez que LRDP est du type de documentaire qui fait dans l’archéologie mystérieuse, comprendre alternative, comprendre pseudoscientifique, comprendre… meh ! Vous avez compris. Si vous ne connaissez pas LRDP et que vous souhaitez en savoir plus de façon un peu brutale, vous pouvez regarder le documentaire ici. Pour en avoir quelques retours critiques, vous pouvez regarder ici.

La TeB de leur côté, et bien c’est une chaîne youtube qui produit différents formats d’émissions pour parler de science et d’esprit critique, ce qu’on peut regrouper sous l’appellation de scepticisme scientifique. Dans leur format live, ils discutent avec un invité, qui peut être un scientifique, ou qui peut être le tenant d’allégations extraordinaires (comme l’archéologie mystérieuse par exemple). Ce dernier cas de figure est plus rare, et de façon tout à fait inattendue, on a appris au début de l’année que se tiendrait le live dont il est question ici, avec les auteurs de LRDP, et il s’est effectivement tenu.

Voilà pour le pitch minimaliste. Vous pouvez maintenant regarder ce que ça a donné :

Ce live a largement été suivi, aussi bien par les tenants des thèses défendues par les auteurs de LRDP que par la communauté sceptique scientifique francophone, mais aussi par de nombreuses autres personnes moins impliquées dans ces deux communautés. Rapidement, et ce dès avant la diffusion de ce live (en direct donc, sur Radio Campus Lorraine), beaucoup de questions se posaient et une grande agitation régnait autour de cette annonce. En effet, l’auteur principal de LRDP est une personne assez particulière, notamment du point de vue des relations humaines (et c’est un ours des cavernes qui vous dit ça), ce sur quoi on aura l’occasion de revenir plus en détail. Aussi, chaque jour quasiment amenait son lot de rebondissements, de vifs « échanges » tenus en publics et d’incertitudes sur le maintien ou non de ce débat (« échanges », car en fait l’aspect « vif », pour le dire poliment, était absolument unilatéral, contrairement à ce qui a pu être prétendu, et aucunement symétrique).

debatcompromis

L’écoute de ce live a été un curieux mélange d’exaspération, de divertissement et d’excitation. L’exaspération venait de l’invité principal, qui était proprement abject humainement et d’une malhonnêteté intellectuelle flagrante. Le divertissement venait de la même personne, car hélas pour elle, ses propos s’enchaînaient plus grotesques les uns que les autres de manière tout à fait inouïe. L’excitation quant à elle, venait du déroulement sous mes yeux du cas d’école qu’était en train de nous offrir la TeB. A chaque nouvelle phase de la discussion, j’imaginais les mutli débriefs pédagogiques qui pourraient être faits : les sophismes s’enchaînaient par grappes de six, les grosses ficelles de l’enfumage pseudoscientifique se suivaient comme le fil d’Ariane dans le dédale des moisissures argumentatives, et les contours de l’endoctrinement sectaire s’esquissaient comme les trous de poteaux d’un ancien village égyptien du Fayoum. On pourrait se repasser en boucle cette émission, la dépiauter, discuter de ses enseignements, de ce que ça nous apprend de ce genre de débat tenants vs. sceptiques, du degré de préparation nécessaire, de l’image que ça donne, des fruits que ça porte… C’était du pain béni, des données à analyser qui nous donnaient à rendre intelligibles par un cas ultra concret des choses que les personnes non sceptiques ou peu familières de l’esprit critique ont souvent du mal à appréhender.

Mieux encore : les retours que nous avons pu constater de personnes anciennement tenantes des thèses défendues par LRDP, et dont ce débat aura changé le point de vue ! Il est à mon sens vraiment nécessaire de souffrir d’une inculture abyssale ou d’une adhésion aveugle de nature toute religieuse sans aucun sens critique, pour prêter crédit à ce documentaire et au flot de conférences / billets qui s’articulent avec. De fait, je n’aurais honnêtement jamais cru qu’on verrait des tenants changer d’avis. Rien que pour ça, ça en valait largement la peine. Surtout pour ça en fait.

Et c’est là que j’en viens au micro débat suscité à la suite de ce live, et qui a d’ailleurs donné lieu à un sondage Facebook organisé par la TeB, afin de savoir s’il était justifié ou non de le faire. Bien entendu, on n’accordera pas plus de valeur qu’il n’en mérite à ce sondage pour des raisons évidentes (biais d’échantillonnage, multivotes et autres merditudes des sondages Facebook). Mais certaines tendances intéressantes émergeaient. D’abord, qu’au moins dans la communauté sceptique francophone où était proposé ce sondage, le débat avait été plutôt bien reçu par les personnes qui exprimaient leur opinion. Mais ce qui m’intéresse, c’est surtout l’avis arrivé deuxième en nombre d’opinions exprimées, et qui, à la question, « fallait-il ou ne fallait-il pas » faire cette émission, répondait : « Oui mais avec plus de travail en amont et une neutralité. Et surtout le laisser parler ».

sondageteb

C’est ainsi que débute pour moi le faux procès intenté à la TeB à propos de ce live. On considère que « le laisser parler », renvoie bien entendu à l’invité.

De quel « travail en amont » supplémentaire parle-t-on ? De ces ressources critiques sur LRDP mises en ligne en préparation de cette émission ? De ce billet sur les pyramides et la numérologie mis en ligne en préparation de cette émission ? De cette introduction historique aux thèses de «pyramidologie » mis en ligne en préparation de cette émission ? De ce billet sur la notion de hasard mis en ligne en préparation de cette émission ? De ce fact checking de données obstétriques fait en préparation de cette émission ? De ce fact checking de données anthropobiologiques fait en préparation de cette émission ? De ce fact checking sur ce qu’est (n’importe quoi) et ce que n’est pas (de la photogrammétrie) le travail d’imagerie sur lequel se repose LRDP en préparation de cette émission ? De ce fact checking sur les allégations géographiques de LRDP en préparation de cette émission ? De ce fact checking sur les allégations de LRDP concernant la publication de leurs preuves en préparation de cette émission ? De la fabrication de ce film de 17 mins accompagné de ce billet destiné à tester la méthodologie de leur invité en préparation de cette émission ? Le tout dument sourcé.

Et de tout ce qui n’est pas matériellement visible par nous. Sérieusement ? Qu’est ce qui justifie cela ? Un unique moment d’absence de Mendax lors de l’émission, durant le quel il peine à retrouver une source exacte de tête, dont il finit rapidement par se souvenir, dont il donne les références vérifiables et dont l’un des invités profite pour suggérer le manque de préparation de Mendax ? C’est le manque de préparation allégué ? Cette tentative flagrante de discrédit malhonnête de la part de l’un des invités ? Là où l’invité principal n’a rien démontré à aucun moment, n’a cité aucune source ou donnée valide ou vérifiable, et dont on peut affirmer raisonnablement que le degré de préparation scientifique est proche du néant ? Soyons sérieux deux minutes et ne commençons pas avec les doubles standards et special pleadings de l’espace, voulez-vous.

La moindre chose que l’on puisse dire, c’est qu’en termes de préparation et de supports pédagogiques fournis préalablement, la TeB ne s’est pas moqué de ses auditeurs. Bien entendu, tout est toujours perfectible, qu’on ne m’accuse pas de faire l’éloge béat de la TeB. Mais à moins que ne soit pointé clairement l’un de ces défauts de préparation, qu’on me permette de refuser cette allégation tout aussi gratuitement et de souligner ce qui va à son encontre directe. Et s’il s’agit bien de ce que je suspecte, qu’on me permette de signifier que si une telle tentative de manipulation porte ses fruits aussi aisément, c’est décidément qu’il était nécessaire de mettre fermement en évidence ces pratiques chez les invités.

Vient ensuite pour moi la question de la « neutralité ». Je vais m’appuyer sur une déclaration publique, une « lettre ouverte » qui semble cristalliser cette critique. Le texte un petit peu long ressasse globalement plusieurs fois le même lot d’accusations faites à l’encontre de la TeB et étendues à toute une hypothétique « mouvance » du scepticisme qui se voit asséner l’habituel procès en dogmatisme et dont voici un extrait qui résume l’ensemble :

neutralité

Du mépris ? Vraiment ? Quand Mendax souffle à peine parce qu’après cinq tentatives l’invité élude toujours une question claire et simple et qu’il est en flagrant délit de tentative acharnée de manipulation du public ? Quand l’équipe de la TeB est interloquée face aux injures ahurissantes de l’invité en direct ? Quand Mendax ne commet aucun impair comparable alors que lui personnellement s’est publiquement et violemment fait insulter sur une base régulière par l’invité les semaines précédant l’émission ?

grismots1

grismots2

grismots3

grismots4

grismots5

grismots6

grismots7

grismots8

Ad nauseam sur la page personnelle de Mendax…

Est-ce que ce qui est vu ici comme du mépris ne serait pas plutôt de l’exaspération étonnement bien maîtrisée face à un cas patent de harcèlement moral ? Ce qui s’en suit n’a aucun sens : l’invité a eu le loisir de débiter ses inepties-fleuves, et de les répéter encore et toujours, et Mendax de devoir répéter encore et toujours les mêmes questions simples et claires, et de finir par souffler d’exasp… attendez, quoi ?! C’est parce que l’invité prend justement tout le loisir de manipuler son auditoire que Mendax émet des manifestations biologiques intolérables de son agacement ? Tout semble s’expliquer alors. Mais ce reproche semble d’autant moins pertinent.

Rester froid dans l’analyse, voilà une exigence bien déplacée. D’abord parce qu’à la suite et pendant un tel harcèlement, il est indécent de formuler une telle exigence à celui qui est harcelé. En effet et contrairement à ce qu’on pourrait penser au premier abord, Mendax est un être humain, avec des émotions toussa toussa, et on ne peut exiger décemment de lui une passivité toute robotique en de telles circonstances. Ensuite parce qu’en de telles circonstances, il est précisément resté particulièrement passif (moi j’aurais au moins cassé quelques crayons).

La suite tient du procès d’intention et de l’incompréhension de ce qu’est vraiment l’analyse froide ardemment réclamée à la phrase précédente. La TeB a eu l’occasion de clairement manifester ses intentions, qui n’étaient effectivement pas celles d’un débat béat où l’on postulerait un fence-sitting de principe. Je ne le dirai pas mieux qu’eux-mêmes :

réponseteb

C’est là que pour moi réside l’utilité fondamentale de cette démarche comme je l’expliquais au début de ce billet. C’est un dépiautage méthodologique, ce qui était manifeste dès avant la diffusion de l’émission. L’objectif n’était pas de jouer les andouilles béates en faisant semblant de croire que l’invité pourrait subitement apporter les preuves des allégations extraordinaires qu’il n’a jamais été capable de fournir pendant des années, ni qu’on allait déconvertir des pelletés de croyants purs et durs. En somme, là où ce qui est appelé « mépris » n’est au mieux que des semblants d’exaspération face à du harcèlement, ce qui est allégué comme un manque de « neutralité » est un appel bien connu à la false-balance de principe.

Le fence-sitting, est la posture consistant à prétendre équivalentes en termes de rigueur deux postures intellectuelles qui ne le sont pas, à instaurer entre elles une situation fallacieuse de false-balance, ou faux-équilibre. C’est en somme l’application irraisonnée de l’adage selon lequel la vertu se tiendrait au milieu. En société cela a probablement beaucoup d’élégance et doit inspirer une grande sagesse, mais ce n’est pas pour autant une position rationnelle.

En l’occurrence, nous avons un corpus scientifique massif qui nous permet par avance d’estimer la crédibilité des allégations de LRDP. Rien n’a jamais été fait de la part de leurs auteurs pour déterrer et relever cette crédibilité. Nous n’avions aucune raison de feindre naïvement l’intérêt pour ces allégations extraordinaires au moment de l’émission comme si cet état de fait n’existait pas. C’est une revendication comparable à celle que l’on peut entendre lorsqu’on parle créationnisme en l’absence d’un créationniste pour défendre sa posture : on n’a pas besoin de devoir feindre de reprouver que l’évolution existe et que la Création est une supercherie, pas plus qu’on a besoin de reprouver que la Terre est ronde  ou que l’homéopathie n’a aucune efficacité au-delà du placebo. Nous savons pertinemment ces choses là depuis longtemps, il y a déjà une position raisonnée à avoir sur ces questions, et il en allait de même à l’ouverture de cette émission concernant LRDP.

lettreouverte2

lettreouverte3

On retrouve là l’habituelle invocation de l’ouverture d’esprit, qui consiste en réalité à établir ce faux-équilibre comme point de départ légitime. En découle l’accusation généralisante de dogmatisme, de « certitudes » et d’autres appartenances à des « chapelles » si jamais on n’est pas assez ouvert d’esprit, comprendre : si on refuse la compromission du réel et la facilité intellectuelle.

In fine, aucune de ces exigences ne tient la route : 1) La TeB entame une analyse méthodologique froide 2) ils interrogent l’invité sur ses propres allégations précisément parce qu’ils ont fourni un gros travail de préparation en amont 3) ce travail leur a permis de prendre objectivement connaissance des positions de leur invité. De fait, il est totalement injustifié de feindre le faux-équilibre pour nourrir le relativisme gentillet (ou l’ouverture d’esprit) d’une partie des auditeurs, mais plutôt de préférer nourrir leur intelligence en fournissant un matériel pédagogique impressionnant. Et c’est ce qu’ils ont fait.

Il y a probablement plein de choses à améliorer dans l’éventualité du renouvellement de ce type de live. Mais pour le gros des critiques que je viens d’évoquer, il s’agit à mon sens d’un procès injustifié, et tout cela est bien loin d’avoir été stérile.

Advertisements

7 commentaires sur “LRDP et ses problèmes de TeB : entre banane et tardigrade, une histoire de rat-taupe nu. [Difficulté : Facile] (2300 mots / ~15 mins).

    • Votre propension à catégoriser les gens en « camps », « chapelles » ou que sais-je est particulièrement irritante. Nous ne sommes ni à la messe du dimanche, ni dans un match PSG-OM. Le débat dont il est question a bien fonctionné, en permettant à M. Grimault de faire lui-même une démonstration éclatante de l’inanité de sa méthode ainsi que sa malhonnêteté intellectuelle.
      Votre lettre ouverte quoique finalement pas bien méchants est néanmoins plutôt maladroite et vous vous grandiriez à le reconnaître plutôt qu’à la défendre face à la critique.

      J'aime

  1. Plusieurs remarques sur le sondage :
    1- la proposition « le laisser parler » arrive en 2ème position, certes, mais il faut voir la proportion sur le total, l’ensemble des autres réponses pouvant être interprétés comme un « oui », l’humour en plus (ça fait du 15.4 %)
    2- J’aurai pu répondre la 2, sachant que pour quelques éléments Mendax a été « coincé » (je pense notamment aux sites pour leur équateur penché) : ce sont des détails, sur lesquels il avait évidemment raison, mais sur lesquels il n’a pas su répondre dans l’instant. Même si je pense que Mendax a été excellent dans sa gestion de l’émission, il est envisageable de penser qu’il avait une marge de progression sur certains points (je ne crois pas perso, c’est déjà un tours de force de gérer ce bonhomme, je comprend qu’on oublie/loupe certains point dans le flot de mauvaise fois qu’on reçoit). Ensuite, plus Grimaut s’est exprimé, plus il s’est enfoncé. Je pense donc que la question n’est pas assez précise pour être assimilable de fait à un soutien inconditionnel à Grimaut :p

    Pour le reste, je pense que dans leur démarche, c’est probablement une de leur meilleures émissions.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s