Revue de blogs – 23/04 au 30/04/2018 : Peinture coupe-faim, chasse aux fantômes, allaitement et autisme


Je vous propose un petit tour non exhaustif de la semaine de la blogosphère sceptique. N’hésitez pas à suivre ces blogueurs sur les réseaux, et à dévorer (avec esprit critique) leur contenu. La langue originale des billets est indiquée entre parenthèses.

Curiologie : Pink is the new bullshit (Français)

Florian Gouthière alias le curiologue, journaliste scientifique pour le Magazine de la santé et Allo Docteurs, blogueur membre du Café des Sciences, réagit à une annonce surprenante : la star Kendall Jenner repeint sa chambre en rose “baker-miller” afin de profiter des effets scientifiquement prouvés de cette couleur sur la faim.

Pour cela, il revient aux origines de cette affirmation sensationnelle et nous propose ce qui se révèle être, au delà du sourire que l’exemple peut d’abord susciter, un cas classique de mythe urbain. Tous les ingrédients sont là : expériences initiales très pauvres qui auraient pu aisément être corrigées, résultats légendaires plus introuvables qu’un Graal en Logre, et des années plus tard, les tests qui ont pu mener à des soupçons d’effets se révèlent non-reproduits de manière cohérente, voire infirmés.

Le billet est court et très facile à lire, ce qui en fait un excellent exemple-type à garder sous le coude : tout ce qui se prétend “scientifiquement prouvé” ne l’est pas nécessairement, et il est à la portée du plus grand nombre de comprendre pourquoi.

Plus généralement, nous vous invitons à suivre les articles, billets et apparitions télévisuelles de Florian Gouthière, qui sont toujours axées vers la pédagogie et la vulgarisation des méthodes et connaissances. Signalons qu’il est auteur de Santé, Sciences, doit-on tout gober ?, ouvrage à destination de tous ceux et celles qui veulent s’initier à la survie dans le monde hostile des news de santé.

 

Carnets de Terrain (Renaud EVRARD, Jean-Michel ABRASSART) : Le YouTube hanté : Internet en tant que dispositif d’évocation de fantômes (Français)

Carnets de Terrain, blog de la revue d’anthropologie et de sciences humaines Terrain, ouvre ses colonnes à Renaud Evrard et Jean-Michel Abrassart (auteur de la thèse Le modèle sociopsychologique du phénomène OVNI et d’ouvrages de zététique, animateur du podcast Scepticisme Scientifique) afin d’aborder une tendance récente sur YouTube : les vidéos de chasseurs de fantômes.

Dans ce texte, les auteurs détaillent la nature et les caractéristiques de cet engouement renouvelé pour le spiritualisme, mettant entre autres en lumière un certain nombre de procédés communs à ce type de contenu, que ce soient des représentations iconiques à la Ghost Busters, des formats de vidéos très travaillés et édités ou techniques de réalisation et de communication inspirées de la télévision et du cinéma.

Au delà de la forme ce sont les prétentions scientifiques, véhiculées entre autres par l’usage de dispositifs technologiques afin de capter et mesurer divers signaux mais aussi la démarche expérimentale exploratoire de ces chasseurs de fantômes, qui passent sous leur loupe. Ils notent une déconnexion avec la communauté scientifique et le fonctionnement du monde académique, une volonté de proposer des “preuves” photographiques, vidéos et sonores dont la valeur est intimement liée à la confiance accordée à ceux qui les soumettent. La question de la distinction entre sciences et pseudo-sciences est de fait un élément sous-jacent de ces observations.

L’aspect sociologique se révèle être le coeur de l’article : y seront en effet détaillé les points communs avec les pratiques spirites des siècles passés, mais aussi les relations qui lient vidéastes et spectateurs, dans le contexte d’internet. Les auteurs nous proposent ainsi de noter l’importance centrale des affects tant pour les chasseurs, qui emploieront comme preuves ou éléments de preuve les impressions et sentiments qui les étreignent lors de leurs visites de lieux hantés, que pour le public vers qui ces émotions sont transmises, augmentées encore par les artifices de montage mais aussi la confiance et l’intimité qui se construit avec les vidéastes. On comprend ainsi en quoi ces vidéos répondent à une demande que l’Eglise ou les marabouts échouent à adresser, et en quoi le contexte d’internet et du médium vidéo sont des piliers du succès de la chasse aux fantômes en termes d’audience.

Une étude de cas est proposée, avec l’affaire Guss DX, dont une particularité est que peu de zones d’ombres subsistent quant aux faits réels autour desquels elle a eu lieu, et que des sceptiques y ont été mêlés. Il en ressortira des questionnements sur un principe fondamental de ce type de vidéos, à savoir habilement brouiller les frontières entre réalité et fiction, doute et crédulité, mais également l’envie de croire ou le refus de douter qui peuvent motiver le spectateur.

Ce faisant, on découvre l’importance du cheminement émotionnel du spectateur, la niche de subjectivité assumée et revendiquée, loin de toute notion de preuve ou de démonstration logique, dans laquelle se loge et grandit la croyance, l’envie d’assister à une manifestation surnaturelle pour les émotions que cela suscitera, et celles qui seront en jeu lors de la phase d’anticipation précédent cette manifestation.

En conclusion, l’importance de l’étude sociologique de la fraude et son exploitation – médiatique, mercantile – est soulignée par les auteurs : il est pertinent et enrichissant de s’interroger sur les dynamiques qui régissent le mensonge et la duperie, d’intégrer les notions de confiance et de relations humaines entre acteurs et victimes, en particulier à la lumière de cas connus issus de l’ufologie, la parapsychologie ou même des sciences académiques.

 

Vaccins France – La page : Quel est le rôle de l’allaitement dans la protection d’un bébé ? (Français)

La page Facebook Vaccins France, vitrine du groupe de discussion Vaccins France – Informations & Discussions , propose depuis février 2018 des réponses rédigées à des questions courantes qui y sont posées.

En particulier, la FAQ #18 concerne le lien entre allaitement et immunité du nourrisson. Le chapô est direct et clair : L’allaitement, même exclusif et de longue durée, ne peut ni remplacer, ni retarder la vaccination des enfants. Le lait maternel peut offrir, tout au plus, et seulement pour certaines maladies, une petite protection additionnelle et rapidement dégressive.

Après avoir rapidement abordé des notions de biologie qui montrent bien que si beaucoup associent l’immunité maternelle avec l’allaitement, ils oublient le rôle majeur du transfert placentaire et concluent donc à tort à l’équivalence entre vaccins et allaitement, le document propose un point par groupes de maladies :Tétanos, Polio, Diphtérie, Hépatite B, Rougeole, Oreillons, Rubéole d’une part, le cas particulier de la coqueluche, puis les infections à Haemophilus Influenzae de type B, Pneumococoque et Méningocoque C.

Enfin, un tableau récapitulatif permet de se remettre les idées bien en place et resituer rapidement ce qui est très bien expliqué juste avant ; il est également aisé à relire plus tard, quand on a un doute sur un cas en particulier.

Un second exemple de document synthétique très pratique issu de cette page : quelle est la différence entre opinion et science ? (Français)

Le contenu du document est très classique pour tout sceptique initié aux bases de méthode et un petit peu au courant des fondements philosophiques des sciences modernes, mais il a pour particularité d’être très adapté au partage sur les réseaux sociaux de par sa longueur maîtrisée et les efforts de clarté et de simplicité dans son écriture. De plus, les infographies qu’il contient ont été réalisées et corrigées en collaboration avec les membres du groupe Zététique dans le but d’être les plus accessibles et efficaces possibles.

Bien sûr, les membres du groupe se tiennent à disposition afin de répondre plus amplement aux questions et remarques que ces FAQ peuvent susciter ; nous saluons leurs efforts tant pour la qualité de l’accueil des nouveaux, qu’en ce qui concerne la pertinence des informations échangées et la bienveillance qui règne sur le groupe.

 

Science Based Medicine : Le protocole anti-autisme du “docteur Amy” Yasko : dénué de preuves, compliqué et très coûteux (Anglais)

L’autisme, ou plus exactement les Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) est un sujet assez peu abordé sur La Théière Cosmique. Pour autant, il n’en reste pas moins un thème extrêmement lié à des pratiques pseudo-médicales et affirmations non scientifiques en tous genres.

Dans ce texte, Jann Bellamy critique abondamment – et pertinemment – les pratiques d’Amy Yasko, chercheuse en microbiologie reconvertie en naturopathe qui prétend proposer une méthode de soin des TSA. Il est important de remarquer dès à présent qu’en l’état actuel des connaissances, les TSA ne sont pas des conditions qui sont soignables ; bien entendu, il est cependant possible et souhaitable d’améliorer les conditions de vie des personnes qui y sont sujettes.

Pour être tout à fait exact, “Dr Amy” affirme dans l’un de ses livres que sa méthode de diagnostic et de traitement est efficace pour soigner les TSA, mais aussi la maladie de Parkinson, Alzheimer, le Lupus érythémateux disséminé et j’en passe.

Cette méthode est proposée avec l’approbation du Neurological Research Institute, une entreprise de consulting appartenant à… Amy Yasko ; que les éléments de traitement proposés par la méthode sont vendus par Holisitic Health International, compagnie à la tête de laquelle se trouve… son mari, et présente sur le site web de Yasko dans l’onglet “nos produits”.

D’un coût pouvant atteindre dépasser 4000$ par an et durer des années, le traitement à base de compléments alimentaires et les diagnostics se révèlent au mieux inutiles dans l’état actuel des connaissances médicales, et au pire dangereux de part les déséquilibres nutritionnels engendrés. A ce stade on se rappellera que Yasko n’a aucune qualification de médecin, aucun diplôme reconnu en ce sens.

Mais les choses vont encore plus loin : en effet, les justifications invoquées pour expliquer les bases théoriques du traitement vont puiser dans les grands classiques du genre que sont l’épigénétique – en dépit de ce que disent réellement les travaux du domaine en question – et des tests de son invention, mais aussi des tests tout à fait connus et employés dans le cadre de la médecine, dont les résultats seront en revanche avalés par un logiciel propriétaire fonctionnant en boîte noire et recrachant par magie une liste de compléments alimentaires pouvant dépasser 70 substances, à prendre dans des circonstances complexes. Tout ceci accompagné de prétentions holistiques, propos antivax ou diabolisant à l’extrême les métaux lourds et concepts creux tels que la détoxification ou encore des régimes alimentaires injustifiés.

Bien qu’elle ait un passé de chercheuse respectable, il n’existe aucune publication – de sa part ou non – portant sur la validité de sa méthode ; en réalité, un grand nombre de mutations génétiques testées dans son protocole sont également présentes chez les patients sains et rien n’indique qu’elles soient liées à l’autisme d’une quelconque manière.

les premières victimes de ce genre de commerce sont bien entendu les enfants, dont les parents peuvent être assez désespérés pour tenter n’importe quoi afin de les aider. Il est notable que la conclusion du texte soit particulièrement bienveillante envers les personnes concernées : la recherche de solutions en dehors des sentiers battus peut se comprendre, mais elle doit au strict minimum être encadrée par du personnel médical compétent et il est fondamental de garder à l’esprit quels sont les risques encourus, tant en terme de santé que financièrement et surtout émotionnellement.

Yasko était chercheuse avant de devenir vendeuse d’huile de serpent. Elle a toutes les cartes en main pour comprendre en détail pourquoi et comment son protocole est vain, erroné et relève de l’arnaque de base. Elle n’a pas l’excuse d’être aveuglée par un vécu très lourd et lié à l’autisme ou de ne pas se rendre compte de son ignorance du sujet. Elle accomplit sciemment son oeuvre. De tels individus existent et mettre le public en garde est un devoir des sceptiques.


Pour terminer, nous le rappelons, cette revue de blogs n’est pas exhaustive, n’hésitez donc pas à garder un œil (critique) sur les bons coins abordés par le passé et à découvrir de nouveaux chouettes textes par vous-même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s