Vaccins : un scandale français ? Le dossier rougeole. [Difficulté : moyenne] (2000 mots – 12 mins)

le-nabot

Too Long ; Won’t Read …

  • Les populations qui bénéficient le mieux et depuis le plus longtemps de la vaccination sont celles qui s’en méfient le plus
  • La vaccination est très efficace
  • La vaccination est extrêmement sûre
  • La vaccination permet de sauver des millions de vies chaque année
  • Le rôle des communautés non vaccinées est moteur dans les flambées épidémiques actuelles empêchant l’élimination de certaines maladies comme la rougeole

Il y a quelques jours a été publiée une étude dans le journal EBioMedecine à propos de la vaccination. Cette étude portait sur la perception de la vaccination, en termes d’efficacité, de sécurité, et de compatibilité avec les croyances religieuses des personnes interrogées, auprès d’un large public de répartition mondiale (plus de 65 000 personnes dans 67 pays). [1]

Les résultats de cette étude sont extrêmement instructifs. Et édifiants.

Il est possible de les résumer ainsi :

  • Globalement, la confiance dans les vaccins est positive
  • Il y a néanmoins une forte variabilité selon les pays et les régions du monde
  • Le Bangladesh, l’Iran et l’Équateur présentent le plus haut niveau de confiance dans l’importance de la vaccination
  • 7 pays sur 10 parmi ceux ayant la plus faible confiance dans la vaccination sont européens
  • Les pays avec le plus haut niveau d’éducation et de bons accès aux soins sont aussi ceux ayant le plus faible taux de confiance dans la vaccination
  • La France est le pays du monde ayant la perception de la vaccination la plus négative, avec 41% de sondés en désaccord avec la proposition « les vaccins sont sûrs » (contre 13% au niveau mondial)

Cette étude, la plus large jamais réalisée en ce sens, met en avant de manière criante la défiance des populations occidentales, en particulier d’Europe de l’Ouest et de la France, à l’égard de la vaccination. Cette défiance est d’autant plus surprenante que ce sont globalement les populations qui ont le plus rapidement et le plus efficacement bénéficié de la vaccination dans l’histoire des avancées médicales. Lire la suite

[Trad] e-Cat : fusion froide ou arnaque ? (2400 mots~ 15 min)

Ce que les “tests indépendants” nous apprennent réellement, si on les examine attentivement.

 

 

ecat01
Image credit: expérience de fusion froide non concluante de Juan-Louis Naudin, 2003.

 

Ce billet est une traduction d’un texte d’Ethan Siegel, astrophysicien et auteur sur Medium, ScienceBlogs et Forbes. Il s’agit de la première partie d’un diptyque dont la seconde partie sera traduite et proposée sur La Théière Cosmique sous peu. Stay tuned !

“There’s a mark born every minute, and one to trim ‘em and one to knock ‘em.” – Une proie nait chaque minute, ainsi qu’un arnaqueur pour s’en prendre à elle, et un homme honnête pour l’en défendre. David W. Maurer, The Big Con (1940)

La science a parcouru beaucoup de chemin, nous entraînant d’un univers mystérieux où seules des corrélations de phénomènes vagues étaient possibles, à celui que nous connaissons aujourd’hui où nous comprenons les lois qui gouvernent la matière et l’énergie, des vastes étendues cosmiques à l’échelle subatomique. Même si bien sûr, le corpus de connaissances scientifiques n’est pas complet et exhaustif, nous comprenons mieux que jamais les particules les plus petites de l’univers ainsi que leur manière d’interagir, de s’assembler, de se séparer, et dans quelles conditions tout cela se produit.

Lire la suite

La science du tabagisme et le sophisme de Big Tobacco [Difficulté : facile] (4000 mots / ~25 mins)

joecamel_10

Too long ; Won’t read

  • Les observations savantes et médicales sur la nocivité du tabagisme datent au moins du 17e siècle.
  • Les observations scientifiques sur la nocivité du tabagisme datent du milieu du 19e siècle.
  • Les premières études épidémiologiques établissant une forte corrélation entre tabagisme et différentes maladies, surtout le cancer du poumon datent des années 20.
  • Les premières études de cohortes définitivement conclusives sur la cancérogénicité du tabagisme datent du début des années 50.
  • La stratégie de manipulation médiatique des « marchands de doute » inventée par Hill et Knowlton en 1953 consiste à créer l’illusion d’un faux équilibre et d’une controverse scientifique aux yeux du grand public afin de nier l’existence d’un consensus scientifique.
  • La science sur le tabagisme existe indépendamment et préexiste  aux manipulations des cigarettiers.
  • C’est en réaction au consensus scientifique déjà existant et toujours plus solide que la stratégie des marchands de doute est inventée.
  • L’argument de « Big Tobacco » pour nier l’existence d’un consensus scientifique ou instaurer un faux équilibre est dès lors paradoxalement intenable pour celui qui l’utilise (sur le sujet des OGM par exemple).

De manière assez systématique dans des discussions à propos de faits scientifiques peu admis du grand public, un argument revient en boucle : l’invocation de Big Tobacco. Je vais donc me pencher sur cet argument dans le contexte précis de ces discussions, en commençant par un rapide historique de la science du tabagisme. Lire la suite

[Débunking] FOR THE NIGHT IS DARK, AND FULL OF BULLSHIT : créationnisme dans une école hors contrat des Yvelines, se01ep02.

Le 20 janvier 2016, j’ai publié un billet à propos d’une conférence anti-évolutionniste représentant apparemment l’état de l’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre dans une école hors contrat des Yvelines. Ce billet prenait le temps de réexpliquer les concepts et les faits présentés de manière gravement erronée durant les dix premières minutes de cette conférence diffusée sur Youtube. Pour rappel, en voici le Too Long ; Didn’t Read :

  • Le propos tenu dans la conférence analysée dans ce billet est une présentation réductrice de l’historique de la théorie darwinienne de l’évolution
  • Il attribue par erreur des concepts à des scientifiques qui n’en ont pas la paternité, avec plusieurs décennies de décalage
  • Il ne comprend pas les concepts de micro et macro évolution
  • Il rejette sans motif valable le concept de macro évolution
  • Il ne semble pas comprendre les bases génétiques de la vie et l’unité du vivant
  • Pas plus que la correspondance entre génotype et phénotype
  • Ni le concept d’espèce biologique, qu’il confond (volontairement ?) avec le concept non scientifique de « race »
  • Tous ses exemples sont approximatifs et utilisés à mauvais escient et prouvent souvent le contraire de ce qu’il essaye d’expliquer
  • Il fait une présentation erronée sur le plan philosophique du néo-darwinisme, et inexistante sur le plan scientifique
  • Le niveau général de connaissance et de maîtrise des concepts présentés est plus que médiocre et ne peut en aucun cas constituer un enseignement ou un complément d’enseignement dans le cadre d’un cours de SVT en collège ou en lycée toutes filières confondues
  • L’illettrisme scientifique et les biais de raisonnement ici mis en évidence sont également à la base de mouvances anti scientifiques et rétrogrades très répandues dans le public et les médias : pseudo-médecine, spiritualités New-Age, anti-vaccinisme, pseudo-écologie… et justifient ce débunking.

Si par hasard vous accordiez du crédit au contenu de la conférence ici critiquée, vous gagneriez probablement à lire ce billet dans son entièreté.

Aujourd’hui, nous poursuivons notre écoute linéaire de cette conférence, en y ajoutant les 15 minutes suivantes. Nous ne prendrons pas le temps de réexpliquer extensivement chaque erreur du conférencier sur la théorie de l’évolution, et nous contenterons de lui apporter la contradiction documentée. J’ai ajouté des sous-titres en suivant la chronologie de la conférence, afin d’identifier rapidement les notions abordées dans le passage discuté. Ce billet-ci marche également de concert avec l’épisode 2 de l’excellente émission Tronche de Fake, qui comporte pour l’occasion quelques ft bien fats.

Lire la suite

LRDP et ses problèmes de TeB : entre banane et tardigrade, une histoire de rat-taupe nu. [Difficulté : Facile] (2300 mots / ~15 mins).

Oui, d’une certaine façon ce billet s’adresse un peu à des initiés. On parle effectivement de La Révélation des Pyramides (LRDP) et de La Tronche en Biais (la TeB). Bananes et autres animaux improbables renvoient à des échanges totalement what the fuck qui se sont tenus lors de l’émission live récemment organisée par la chaîne de scepticisme scientifique La Tronche en Biais (la TeB donc), et dont les auteurs du documentaire La Révélation des Pyramides (LRDP donc), étaient les invités.

annonce

Ce billet se propose de débriefer rapidement la controverse sur le fond et la forme de ce live. On ne parlera donc pas vraiment de fruits exotiques et d’animaux rigolos. Lire la suite

Pensée unique : La publication scientifique est-elle interdite aux dissidents ? [Difficulté : facile] (4500 mots / ~20 mins)

Des bactéries, La Main du Créateur, l’homéopathie qui marche, et autres OGM-poisons…

J’ai récemment traduit un billet de Massimo Pigliucci car il parlait de l’accusation de scientisme qui est souvent assénée par des tenants de pseudosciences (ici l’homéopathie) à l’endroit de personnes leur demandant de se conformer aux standards scientifiques de base. Matt McOtelett me faisait remarquer que ce billet était aussi une excellente illustration de l’inanité d’une autre accusation généralement partagée par différents tenants : celle de la publication scientifique aux ordres, verrouillée, interdite d’accès aux chercheurs dissidents vis à vis du consensus scientifique admis.

En effet, lors de n’importe quelle discussion que vous pourrez avoir avec le tenant d’une science alternative, il vous sera retourné qu’on ne peut faire aucune confiance au consensus scientifique, car il ne reflète de toute façon qu’une pensée unique qui ne tolère pas les avis contraires. Bien entendu, selon la croyance des tenants auxquels vous serez confronté, cette pensée unique pourra être diamétralement opposée : un climato-sceptique ? bien entendu que la publication scientifique reflète la pensée unique gaucho-bobo-décroissante du moment ! un anti-OGM ? Bien entendu que la publication scientifique représente la pensée unique ultra-capitalo-scientiste du moment !

Il n’en allait pas autrement dans le billet de M. Pigliucci, où les contradicteurs scientifiques (dont Pigliucci) des homéopathes étaient accusés d’être des scientistes fascistes conformément à la pensée dominante en science. Pour rappel, Pigliucci et Smith ne demandaient qu’une chose : que les critères basiques de scientificité soient appliqués systématiquement en sciences biomédicales, notamment en ce qui concerne l’homéopathie dont ils rappelaient ici que non contente de violer l’éthique, elle besognait aussi salement la méthode scientifique. Lire la suite

Création vs. Évolution : « microévolution » et « macroévolution » [difficulté : facile] (1600 mots / ~10 mins)

ambulocetuscarlbuell

Figure 1 L’ambulocetus, ancêtre de la baleine. Représentation d’artiste (Carl Buell).

Il y a quelques jours j’ai posté un long billet de débunking à propos d’une conférence créationniste également donnée dans une école hors contrat de la région parisienne. Vous pouvez consulter une version plus rapide et moins dense de ce débunking en vidéo ici par l’excellente chaîne youtube de La Tronche en Biais.

Je souhaite revenir ici sur l’argument créationniste majeur qui était mis en avant dans cette première partie de la conférence, et qui était l’acceptation des processus microévolutifs et le rejet des processus macroévolutifs. Au-delà des créationnistes eux-mêmes, beaucoup de personnes, par ignorance de ce qu’il recouvre vraiment, acceptent ou sont déroutées par cet argument. Il est donc salutaire d’en donner ici une approche plus approfondie, mais toujours très simple. Lire la suite

[Debunking] Créationnisme dans une école hors contrat des Yvelines (difficulté : moyenne) (8600 mots / ~30 mins)

Darwin as monkey on La Petite Lune.jpg

Résumé lapidaire de ce long billet :

Too Long ; Didn’t Read …

  • Le propos tenu dans la conférence analysée dans ce billet est une présentation réductrice de l’historique de la théorie darwinienne de l’évolution
  • Il attribue par erreur des concepts à des scientifiques qui n’en ont pas la paternité, avec plusieurs décennies de décalage
  • Il ne comprend pas les concepts de micro et macro évolution
  • Il rejette sans motif valable le concept de macro évolution
  • Il ne semble pas comprendre les bases génétiques de la vie et l’unité du vivant
  • Pas plus que la correspondance entre génotype et phénotype
  • Ni le concept d’espèce biologique, qu’il confond (volontairement ?) avec le concept non scientifique de « race »
  • Tous ses exemples sont approximatifs et utilisés à mauvais escient et prouvent souvent le contraire de ce qu’il essaye d’expliquer
  • Il fait une présentation erronée sur le plan philosophique du néo-darwinisme, et inexistante sur le plan scientifique
  • Le niveau général de connaissance et de maîtrise des concepts présentés est plus que médiocre et ne peut en aucun cas constituer un enseignement ou un complément d’enseignement dans le cadre d’un cours de SVT en collège ou en lycée toutes filières confondues
  • L’illettrisme scientifique et les biais de raisonnement ici mis en évidence sont également à la base de mouvances anti scientifiques et rétrogrades très répandues dans le public et les médias : pseudo-médecine, spiritualités New-Age, anti-vaccinisme, pseudo-écologie… et justifient ce débunking.

Si par hasard vous accordiez du crédit au contenu de la conférence ici critiquée, vous gagneriez probablement à lire ce billet dans son entièreté. Lire la suite