[Trad] Vaccins : Big Pharma, ses études financées et ses milliards…

Il est maintenant de notoriété publique que ces infâmes compagnies pharmaceutiques qui ne pensent qu’à se goinfrer de profit le font sur le dos de notre propre santé. Récemment, une pétition en France a d’ailleurs été lancée contre la vaccination et ses affaires de gros sous. Si l’efficacité des vaccins est souvent contestée du point de vue de la santé publique et ses dangers mis en avant, c’est également le montage financier que représentent les vaccins qui est souvent décrié. En effet, personne ne peut nier que l’industrie pharmaceutique engrange trouzemilliards de pétrodollards chaque seconde au détriment de notre propre santé. Mais voyons d’un peu plus près ce qu’il en est.


 

L’article suivant est tiré du billet « ‘‘Follow the money » : the finances of global warming, vaccines, and GMOs » posté le 18 avril 2015 sur le blog The Logic of Science.

C’est rare de parler à un anti-vacciniste sans qu’il traite son contradicteur de shill, au motif principal que Big Pharma cache la vérité sur les vaccins pour faire du profit. Comme je vais le montrer cependant, cette assertion est complètement fausse.

Le premier problème est simplement que les vaccins ne sont pas si rentables que ça pour les compagnies pharmaceutiques. Skeptical Raptor a fait un travail fantastique pour expliquer cela, mais pour résumer, les vaccins sont très chers à produire et peu couteux à l’achat. En fait, beaucoup de gouvernements forcent les compagnies pharmaceutiques à leur fournir gratuitement des vaccins pour la population. Ainsi, les vaccins représentent moins de 2% des revenus des compagnies pharmaceutiques. Une fois que vous prenez en compte les milliards de dollars dépensés pour la recherche, vous obtenez environ 2,5 milliards de dollars de revenu annuel grâce aux vaccins. Ça peut sembler beaucoup, mais rappelez-vous qu’on parle de compagnies qui peuvent engranger des centaines de milliards voire même billions en une année. Dans un tel flot d’argent, 2,5 milliards, c’est presque rien et ça ne mérite certainement pas de mettre sur pied une conspiration mondiale qui impliquerait de soudoyer des dizaines de milliers de scientifiques et de médecins à travers les universités et les hôpitaux de chaque pays du monde.

De plus, si les compagnies pharmaceutiques en avaient tant après l’argent, elles ne devraient pas produire ces vaccins car il est bien plus couteux de traiter un malade que de prévenir sa maladie. Par exemple, une étude a montré que ça coutait plus de 10 000 dollars par personne pour traiter la rougeole. Une autre étude a estimé que ça coutait entre 2,7 et 5,3 millions de dollars de traiter 107 personnes atteintes de la rougeole. Pour ceux qui suivent, ça fait environ 25 à 50 000 dollars par personne. En comparaison, le vaccin contre la rougeole coute seulement entre 19 et 50 dollars. Ainsi, les compagnies pharmaceutiques pourraient faire beaucoup plus d’argent si elles traitaient les maladies plutôt que de les prévenir (au demeurant, beaucoup d’épidémies sont en fait causées par des gens non vaccinés, et vous avez beaucoup moins de risque d’avoir une maladie donnée si vous êtes vacciné contre elle).

Songez bien au fait qu’avant la mise en place du vaccin contre la polio il y avait des hôpitaux entiers consacrés à cette maladie. Pensez-y une minute, le vaccin a rendu des hôpitaux entiers inutiles (avec leurs docteurs, infirmières, service administratif, etc.). Une étude des couts et bénéfices du vaccin contre la polio a estimé que d’ici 2015, le vaccin aura économisé 178 milliards de dollars aux seuls USA. Redites-moi un peu que les vaccins permettent aux compagnies pharmaceutiques d’engranger des milliards. Les chiffres ne mentent pas. C’est moins cher de prévenir une maladie que de la soigner.

En dépit de toutes ces preuves que les vaccins ne sont pas dans le meilleur intérêt des compagnies pharmaceutiques, beaucoup d’antivaxx continuent d’insister sur le fait qu’il ne s’agit que d’une histoire d’argent, et un argument récurrent consiste à dire que toutes les études qui supportent les vaccins ont été financées par les compagnies qui les fabriquent et conduites par des scientifiques qui travaillent pour ces compagnies. A de nombreuses occasions j’ai donné des articles peer-review à des antivaxx qui les ont immédiatement rejetés avec un commentaire du type :  « pourquoi je devrais croire une étude qui a été financée par Big Pharma ? ». Pour citer un article malheureusement célèbre de Natural Health Warriors, « les essais de sécurité des vaccins sont payés par ceux qui les fabriquent, donc il n’est pas possible que ces informations ne soient pas biaisées ou indignes de confiance ». C’est comme de dire « les essais de sécurité de Toyota ont été réalisés par Toyota, donc ce n’est pas possible que Toyota soit sûr ». Néanmoins, au-delà de l’absurdité de cette clause de « non possibilité » , cette assertion n’est tout simplement pas vraie. [NdT : l’exemple n’est pas très bien choisi, mais l’observation sur la clause de « non possibilité » reste très juste] Bien entendu, les compagnies pharmaceutiques produisent certains tests de sécurité, mais des quantités d’autres ont été conduits par des scientifiques indépendants grâce à des dotations ne venant pas des industries pharmaceutiques. De plus, tous les articles scientifiques listent leurs sources de financements, l’affiliation de leurs auteurs, et leurs conflits d’intérêts. La moitié du temps, quand je vois des gens invoquer aveuglement qu’une étude est « biaisée », ils échouent totalement à trouver ces informations. Néanmoins, je voudrais examiner un petit échantillon de la littérature pour voir quel type d’influences de l’industrie pharmaceutique je pourrais trouver.

J’ai décidé de jeter un œil à la littérature concernant les vaccins et l’autisme (puisque c’est généralement le souci n°1 pour les gens que ça travaille). Donc, j’ai choisi 10 articles scientifiques et j’ai regardé leurs financements et leurs auteurs (notez que je n’ai pas sélectionné les articles après avoir regardé leurs affiliations et financement, mais bien l’inverse, les papiers sont listés à la fin du billet). Ces 10 articles ont été écrits par 57 chercheurs différents. Seulement 7 auteurs étaient impliqués dans plus d’un article, et aucun n’était impliqué dans plus de 2 articles. Ces 57 auteurs étaient affiliés à 22 organisations différentes (je compte toutes les agence du CDC comme une seule organisation). 12 de ces organisations étaient des hôpitaux / universités (certains étaient des hôpitaux universitaires, j’ai donc fusionné ces cas là), et seulement trois étaient des compagnies privées dont Abt Associates Inc. et Kaiser Permanente Northern California et une société de sécurité sociale. Autant que je puisse en juger, aucune de ces trois compagnies ne fabrique de vaccins. Elles sont probablement impliquées dans la recherche sur les vaccins, mais elles ne sont pas vraiment des compagnies pharmaceutiques qui produisent des vaccins. Les auteurs de ces compagnies étaient impliqués uniquement dans 2 de ces études (Verstraeten et al., 2003 et Price et al., 2010). Donc, aucun de ces 57 auteurs n’était effectivement employé par des compagnies pharmaceutiques.

Enfin, regardons du côté des agences  de financement impliquées. J’ai compté 15 agences de financement qui vont des organisations spécialisées dans la recherche sur l’autisme à de très grosses agences comme l’OMS ou le CDC. Sur ces pourvoyeurs de financements, aucun n’était une compagnie pharmaceutique. Deux de ces études (Smeeth et al., 2004 et Price et al., 2010) déclaraient de potentiels conflits d’intérêts. Plusieurs (mais pas tous) des auteurs avaient précédemment reçu des financements de compagnies pharmaceutiques pour d’autres projets. Néanmoins, ces fonds ne devraient pas avoir d’effet sur ces papiers là, et même si c’était le cas, ça nous laisserait toujours 8 solides articles sans aucune proximité avec l’industrie.

Maintenant, quelqu’un va immanquablement m’accuser de cherry-picking, mais voilà, vous pouvez vérifier par vous-même. Vous pouvez aller sur PubMed ou Google Scholar et regarder les différents auteurs et les sources de financements. Vous n’avez pas besoin de me croire. De plus, même si je faisais du cherry picking, ça voudrait tout de même dire qu’il y a au moins 8 bonnes études sans aucun conflit d’intérêt qui montrent la sécurité des vaccins.

Par ailleurs, ces publications ne sont pas ce à quoi on s’attendrait si l’industrie pharmaceutique soudoyait les scientifiques. Rappelez-vous qu’il y a de nombreuses compagnies en compétition les unes contre les autres. Cela n’a absolument aucun sens pour ces compagnies de payer des scientifiques pour écrire un énième papier sur le fait que les vaccins ne causent pas l’autisme. Si vous ne croyez pas les 100 papiers précédents, pourquoi en croiriez-vous un de plus ? Si il y avait une conspiration massive, cela ferait sens de cibler les gens qui s’inquiètent vraiment de la littérature scientifique. En d’autres termes, au lieu de faire des déclarations générales sur la sécurité des vaccins, ils devraient déclarer que les vaccins fabriqués par telle compagnie sont sûrs, alors que ceux fabriqués par telle autre ne le sont pas. Si les compagnies pharmaceutiques ont des scientifiques dans leur poche, alors on devrait voir une guerre entre les compagnies pour savoir quels vaccins sont sûrs. Pensez un peu logiquement un instant. Les antivaxx pensent déjà que les vaccins sont dangereux, donc ils ne comptent pas, mais ceux d’entre nous qui se soucient de ce que dit la littérature scientifique seraient très intéressés de voir que des compagnies sont plus sûres que d’autres. Si, par exemple, plusieurs études venaient à montrer que les vaccins faits par GlaxoSmithKline sont dangereux, mais que ceux faits par Merck sont sûrs, je voudrais absolument que mes vaccins soient faits par Merck, comme les voudraient des tonnes d’autres personnes qui s’intéressent aux preuves scientifiques. C’est ce à quoi on pourrait s’attendre d’une conspiration. Les compagnies de médicaments devraient se faire la guerre entre elles. Au lieu de ça, on voit article après article que les vaccins sont sûrs, quelle que soit la compagnie qui les fabrique.

Finalement, je voudrai retourner la situation et regarder un peu les finances des opposants à la vaccination. Contrairement à la plupart des scientifiques faisant de vraies recherches sur les vaccins, les antivaxx ont souvent de clairs conflits d’intérêts. Le très célèbre Andrew Wakefield par exemple (l’homme par qui est venu le mythe des vaccins à l’origine de l’autisme), s’est montré coupable de falsification de données et d’avoir reçu des fonds d’avocats qui avaient l’intention de poursuivre des compagnies fabriquant des vaccins. Néanmoins, beaucoup d’antivaxx continuent de suivre Wakefield et avancent que les compagnies pharmaceutiques essaient simplement de le réduire au silence. Voyez un instant comme ce double standard est fantastique. Les antivaxx considèrent quiconque s’oppose à eux comme un shill, et ils insistent régulièrement sur le fait de « suivre l’argent », mais quand on le fait vraiment, et qu’on constate que Wakefield a été soudoyé, ils ignorent subitement leurs propres règles et clament que Wakefield est un héros muselé pour avoir osé dire la vérité. C’est à la fois un beau cas d’école d’argumentation ad hoc et de raisonnement inconstant.

Wakefield est certes un exemple extrême, mais beaucoup d’autres cas extrêmes existent. N’avez-vous jamais commencé à « suivre l’argent » des nombreux sites et blogs antivaxx qui pullulent sur le net ? Si non, vous devriez commencer, car la plupart des gros sites comprennent une boutique en ligne pour vous vendre les produits que vous devriez consommer à la place des vaccins. GreenMedInfo, Natural News, Mercola, Modern Alternative Mama, etc., ont tous des boutiques qui vendent leurs produits et leurs livres. Similairement, de fameux médecins antivaccinistes comme Sherri Tenpenny font plutôt pas mal d’argent avec leurs livres et leurs conférences. C’est vrai bien au-delà des seuls vaccins. Vous retrouvez ce schéma à travers toute la nébuleuse des pseudo-médecines alternatives, et c’est en fait une brillante stratégie commerciale quand vous y pensez. D’abord vous faites peur aux gens avec l’horreur vacciniste et la traditionnelle médecine « occidentale », puis vous leur parlez des supers produits « naturels » que Big Pharma ne veut pas que vous connaissiez parce qu’ils peuvent tout guérir de la rougeole à l’infertilité. Finalement, vous les redirigez vers votre boutique en ligne qui vient juste de mettre en vente des produits miracle. Il n’y a clairement aucun conflit d’intérêt ici (notez l’énorme sarcasme).

Mon avis sur tout ça est assez simple : si nous acceptons le challenge logiquement invalide de la mouvance anti-science consistant à suivre l’argent, les choses finissent vraiment mal pour eux-mêmes. Les décisions doivent être prises sur la base des faits, et non pas des gens qui soutiennent ces faits, mais si nous acceptons de jouer avec les règles de l’anti-science, alors nous constatons un manque de motivations pour les scientifiques pour falsifier des données et a contrario de fortes motivations financières pour l’anti-science à inventer des conspirations fictives pour s’opposer à la science. Si les partisans de la mouvance anti-science suivaient leurs propres règles, ils devraient éviter la plupart des pages internet et blogs qu’ils chérissent tant, lisent et diffusent.

Liste des articles:

Anders, H., M. Stellfeld, J. Wohlfahrt, and M. Melbye. 2003. Association between thimerosal-containing vaccine and autism. JAMA 290:1763–1766.

Anders, N., E. Miller, A. Grant, J. Stowe, V. Osborne, and B. Taylor. 2004. Thimerosal exposure in infants and developmental disorders: a retrospective cohort study in the United Kingdom does not support a causal association. Pediatrics 114:584–591.

Destefano, F., T.K. Bhasin, W.W. Thompson, M. Weargin-Allsopp, and C. Boyle. 2004. Age at first measles-mumps-rubella vaccination in children with autism and school-matched control subjects: a population-based study in metropolitan Atlanta. Pediatrics 113:259–266.

Madsen, K.M., A. Hvid, M. Vestergaard, D. Schendel, J. Wohlfahrt, P. Thorsen, J. Olsen, and M. Melbye. 2002. A population-based study of measles, mumps, and rubella vaccination and autism. New England Journal of Medicine 347:1477–1482.

Price, C.S., W.W. Thompson, B. Goodson, E.S., Weintraub, L.A. Croen, V.L. Hinrichsen, M. Marcy, A. Roberston, E. Eriksen, E. Lewis, P. Bernal, D. Shay, R.L. Davis, and F. DeStefano. 2010. Prenatal and infant exposure to thimerosal from vaccines and immunoglobulins and risk of autism. Pediatrics 16:656–64.

Smeeth, L., C. Cook, E. Fombonne, L. Heavey, L.C. Rodrigues, P.G. Smith, and A.J. Hall. 2004. MMR vaccination and pervasive developmental disorders: a case-control study. Lancet 364:963–969.

Taylor, B., E. Miller, C.P. Farrington, M.C. Petropoulos, I. Favot-Mayaud, J. Li, and P.A. Waight. 2009. Autism and measles, mumps, and rubella vaccine: no epidemiological evidence for a causal association. Lancet 353: 2026–2029.

Taylor, L.E., A.L. Swerdfeger, and G.D. Eslick. 2014. Vaccines are not associated with autism: and evidence-based meta-analysis of case-control and cohort studies. Elsevier 32:3623-3629.

Uchiyama, T., M. Kurosawa, and Y. Inaba. 2007. MMR-vaccine and regression in autism spectrum disorders: negative results presented from Japan. Journal of Autism and Developmental Disorders 37:210–217.

Verstraeten, T., R.L. Davis, F. DeStefano, T.A. Lieu, P.H. Rhodes, S.B. Black, H. Shinefield, and R.T. Chen. 2003. Safety of Thimerosal-Containing Vaccines: A two-phased study of computerized health maintenance organization databases. Pediatrics 112:1039–1048.

Liste des agences de financement :

  • America’s Health Insurance Plans
  • Autism Speaks
    Centers for Disease Control and Prevention
  • Danish National Research Foundation
  • Harvard Medical School
  • Health Resources and Service Administration
  • Kaiser Permanente Northern California
  • Medicines Control Agency
  • National Alliance for Autism Research
  • National Institute of Mental Health
  • National Vaccine Program Office and National Immunization Program
  • Statens Serum Institute, Copenhagen, Denmark
  • UK Medical Research Council
  • University of California Los Angeles
  • World Health Organization

Listes des affiliations des auteurs :

  • Abt Associates Inc.
  • Centers for Disease Control and Prevention
  • Danish Epidemiology Science Center
  • Department of Statistics, Open University
  • Group Health Cooperative of Puget Sound, Seattle, Washington
  • Harvard Pilgrim Health Care Institute, Harvard Medical School
  • Health Protection Agency, Communicable Disease Surveillance Centre
  • Immunization Division, Public Health Laboratory Service Communicable Disease Surveillance Center
  • Immunization Safety Office
  • Institute of Psychiatry, Kings College, London
  • Juntendo University School of Medicine
  • Kaiser Permanente Northern California, Oakland, California
  • London School of Hygiene and Tropical Medicine, London, UK.
  • McGill University, Montreal Children’s Hospital, Canada
  • Morbidity and Health Care Team, Office for National Statistics, London, United Kingdom.
  • National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
  • Otsuma Women’s University
  • Royal Free Campus, Royal Free and University College Medical School, University College London
  • Statens Serum Institute, Copenhagen, Denmark
  • University of Washington
  • Whiteley-Martin Research Centre, Discipline of Surgery, The University of Sydney, Nepean Hospital
  • Yokohama Psycho-Developmental Clinic

Vous avez résisté à la canonnade des faits, à l’assaut de la dissonance cognitive et vous avez tenu assez longtemps pour poser votre regard sur nos vraies couleurs ? Allons, c’est de bonne guerre. Attrapez donc cette main tendue qui vous invite à abandonner la carcasse en flamme de vos croyances infondées, sautez au dessus de la Mer de Bullshit sur laquelle vous naviguez depuis trop longtemps, embarquez sur La Théière, et découvrez le monde merveilleux du scepticisme scientifique.